Le revêtement de façade

Le parement de maçonnerie de la façade possède un rôle décoratif, bien sûr, mais il assure avant tout la protection de la structure de la maison. Il importe donc qu’il soit étanche et solide.

On trouve surtout deux matériaux de revêtement à Montréal : la brique d’argile et la pierre calcaire. Ils sont tous deux assemblés de la même façon, soit en empilage lié par des joints de mortier et des attaches les reliant au mur structural (habituellement un mur de madriersPlanche épaisse utilisée en construction. de bois de 100 mm).

Parfois, avec la brique, on peut aussi avoir un mur plein structural. C’est moins courant, car l’autre mode de construction est plus simple, et surtout plus performant au niveau climatique. La partie faible d’un mur de maçonnerie peut justement être la qualité de ses jointsDispositif ou produit liant destiné à rendre étanche une surface composée de plusieurs éléments (revêtement de briques).. Souvent, le jointDispositif ou produit liant destiné à rendre étanche une surface composée de plusieurs éléments (revêtement de briques). s’effritera avec le temps ou à cause d’une infiltration d’eau. L’assemblage s’affaiblira et l’on verra apparaître des «bosses» ou des éléments de maçonnerie disloqués.

Il peut arriver que ce soit les attaches qui cèdent. On peut aussi voir des lézardesCrevasse ou fissure, notamment sur une paroi verticale. en forme d’escalier dans les jointsDispositif ou produit liant destiné à rendre étanche une surface composée de plusieurs éléments (revêtement de briques)., ce qui indique un affaiblissement du mur de fondation ou un tassement du sol. Dans les deux cas, il faut y voir immédiatement et consulter un professionnel de la construction ou un maçon compétent (voir site aemq.com).

Le mot d’un expert
« Les calfeutragesRemplissage ou produit de remplissage des fentes d’une ouverture pour les rendre étanches à l’air. (scellantsMortier, plâtre, ciment ou autre produit permettant de fermer hermétiquement.) agissent comme première ligne de défense pour assurer l’étanchéité des ouvertures autour des portes et fenêtres, des jointsDispositif ou produit liant destiné à rendre étanche une surface composée de plusieurs éléments (revêtement de briques). entre deux matériaux, des sorties des conduits de ventilation et de toute autre ouverture dans l’enveloppeRevêtement protecteur d’un bâtiment. du bâtiment. L’eau qui s’infiltre par ces endroits va se loger entre les revêtements extérieurs et les matériaux de finition intérieure et peut causer des dommages catastrophiques à la structure du bâtiment, aux cadres des portes et fenêtres et aux finis intérieurs, en plus de favoriser le développement de moisissures. Pourtant, on peut appliquer et remplacer ces produits facilement et à peu de frais. Il faut seulement s’assurer de choisir un scellantMortier, plâtre, ciment ou autre produit permettant de fermer hermétiquement. de qualité adapté au travail à réaliser et aux matériaux présents. »
— Albert Arduini, RMS Inspection expertise en bâtiment

Il n’est pas fréquent qu’un mur doive être démonté complètement. Grâce au format relativement petit des éléments de maçonnerie (donc offrant une certaine flexibilité), il est la plupart du temps possible de ne retoucher que la partie qui pose problème. Malheureusement, il existe de nombreux « entrepreneurs » qui s’improvisent spécialistes en travaux de maçonnerie. Ces amateurs peu scrupuleux s’attaquent la plupart du temps aux jointsDispositif ou produit liant destiné à rendre étanche une surface composée de plusieurs éléments (revêtement de briques). des murs de brique. Il est très fréquent de les voir vider des jointsDispositif ou produit liant destiné à rendre étanche une surface composée de plusieurs éléments (revêtement de briques). inutilement ou, pire encore, remplir les jointsDispositif ou produit liant destiné à rendre étanche une surface composée de plusieurs éléments (revêtement de briques). creux d’un assemblage avec jointsDispositif ou produit liant destiné à rendre étanche une surface composée de plusieurs éléments (revêtement de briques). dits « à baguettesMoulure de faible diamètre de menuiserie arrondie, unie ou décorée. ».

Les assemblages à jointsDispositif ou produit liant destiné à rendre étanche une surface composée de plusieurs éléments (revêtement de briques). creux offrent un bel effet lorsque le soleil s’y accroche et il est attristant de les voir disparaître peu à peu. De plus, ces réparations sauvages sont souvent faites sur des parties de façade seulement, ce qui résulte tout aussi souvent en un désastre esthétique.La qualité du mortierMélange de chaux ou de ciment et de sable additionné d’eau pour lier des éléments de maçonnerie. de remplacement est également très importante. Il faut privilégier un mortierMélange de chaux ou de ciment et de sable additionné d’eau pour lier des éléments de maçonnerie. avec de la chaux plutôt qu’un mortierMélange de chaux ou de ciment et de sable additionné d’eau pour lier des éléments de maçonnerie. plus « riche » en ciment. Ainsi, les jointsDispositif ou produit liant destiné à rendre étanche une surface composée de plusieurs éléments (revêtement de briques). demeureront plus « souples ».

Le mot d’un expert
« L’efflorescence est un phénomène récurrent en maçonnerie. Malgré son caractère peu esthétique, elle a un avantage important : elle nous parle. L’efflorescence, c’est un dépôt en surface du parementRevêtement extérieur apparent d’un mur. des sels minéraux contenus dans les matériaux (brique, mortierMélange de chaux ou de ciment et de sable additionné d’eau pour lier des éléments de maçonnerie., etc.). Il est dû à la migration de l’eau à travers ces éléments. Ce phénomène est normal dans un bâtiment neuf et ira en s’estompant avec les années. Cependant, il peut persister si des exfiltrations d’air dans les murs à cavité continuent à se manifester ou si des quantités importantes d’eau s’infiltrent dans l’arrière-mur. Si la condition persiste, il faut faire appel à un entrepreneur maçon certifié, qui saura comment expertiser le bâtiment et mieux comprendre la problématique. »
— Pierre Tomassini, Tomassini et frères Ltée

Quant au nettoyage de façade, la prudence est de mise car, si le résultat est spectaculaire à première vue, un travail non professionnel causera des dommages importants à la maçonnerie en attaquant sa surface cuite et durcie. En devenant ainsi plus poreux, le mur sera plus sensible aux cycles de gel-dégel, ce qui accélérera sa détérioration.

Le travail de maçonnerie devrait être fait par des artisans et des maçons compétents. Pour établir avec précision la portée des travaux à réaliser, n’hésitez pas à contacter un inspecteur en bâtiment. Les quelques centaines de dollars que vous coûtera son expertise vous feront souvent épargner beaucoup plus en limitant l’intervention aux seules actions nécessaires. Respectez aussi les matériaux d’origine : ne cherchez pas à « moderniser » votre façade.