Les saillies et les avant-corps

Ah, les balcons et les escaliers des quartiers anciens de Montréal ! Existe-t-il quelque part ailleurs un spectacle plus acrobatique ou coloré ? Ces éléments architecturaux, qui assurent la transition entre domaine public et domaine privé, sont évidemment des traits distinctifs à sauvegarder.

Dès que la dimension des terrains à construire est devenue plus grande, on a vu apparaître l’escalier extérieur. Cela permettait de gagner de l’espace intérieur pour les logements et aussi d’avoir sa propre porte d’entrée. Souvent, on retrouve aussi en façade un petit parterre planté et des balcons, ce qui donne fière allure à l’ensemble et offre un espace semi-privé entre le trottoir et son chez-soi. « En veillant su’l perron »…

Composés de bois et de métal, ces éléments nécessitent une attention particulière de votre part pour contrer la pourriture du bois ou la rouille du métal (voir article sur la peinture). Il faut aussi se rappeler qu’on peut toujours réparer une partie de ces éléments sans tout remplacer. Si jamais vous devez le faire, vous devrez vous inspirer du modèle existant ou d’autres exemples dans le voisinage. C’est le caractère même de votre maison qui est en jeu, car chaque élément de votre façade met les autres en valeur, et réciproquement.

Vous devez résister à l’envie de remplacer le tout par des matériaux dits « sans entretien » : cela n’existe pas. Les recouvrements d’aluminium perdent leur fini, se bossellent et, surtout, masquent la détérioration du bois en dessous. Il sera sans doute trop tard pour « réparer » votre balcon lorsque vous noterez finalement qu’il y a quelque chose qui cloche. Quant aux escaliers et balustradesGarde-corps, souvent ajouré, constitué par des piliers et surmonté d’une rampe, destiné à prévenir les chutes. d’aluminium, la dimension des pièces utilisées est très souvent inappropriée et le résultat vole la vedette au reste de la façade. Enfin, plusieurs installations peu soignées deviendront moins sécuritaires avec le temps et l’usage. Ces éléments ont été conçus pour des utilisations plus discrètes, en façade arrière et sur des bâtiments plus récents pouvant les accepter.

Au sujet de la peinture, l’approche traditionnelle proposait le « gris galerie » pour les planchers des balcons et les marches des escaliers alors que le métal des balustradesGarde-corps, souvent ajouré, constitué par des piliers et surmonté d’une rampe, destiné à prévenir les chutes. était recouvert de peinture noire. Si cette approche vous semble trop ordinaire ou si cela brime vos dons d’artiste peintre, changez de couleurs ! Souvenez-vous toutefois que les balustradesGarde-corps, souvent ajouré, constitué par des piliers et surmonté d’une rampe, destiné à prévenir les chutes. et garde-corpsBarrière de protection, par exemple autour d’une terrasse, pour empêcher les chutes. doivent préférablement être peints d’une teinte foncée afin d’en atténuer la présence de sorte qu’ils ne fassent pas concurrence à d’autres éléments de la façade. Quant au gris du plancher, il est souvent préféré parce qu’on y voit moins la poussière et les traces d’usure.