APMAQ – Le choix de la conservation et de la mise en valeur

APMAQ

L’association Amis et propriétaires de maisons anciennes du Québec (APMAQ), fondée en 1980, regroupe environ 700 membres. L’organisme est né du besoin des propriétaires de se regrouper pour partager leurs expériences, favoriser l’entraide et faciliter l’échange d’information.

Le Québec possède un patrimoine extrêmement riche et diversifié, fruit d’influences successives venues des traditions française, an- glaise, puis états-unienne, influences qui se sont fusionnées et adaptées pour créer une architecture originale répondant à notre art de vivre et aux rigueurs du climat. La sauvegarde et la mise en valeur de notre patrimoine sont d’une grande importance à plusieurs niveaux. Porteur de mémoire, le patrimoine architectural ajoute à la valeur esthétique et à la qualité de vie de nos milieux; sa conservation répond à des objectifs de développement durable et contribue au développement économique par la fréquentation touristique. Il doit être vu comme une richesse et non comme un fardeau. À l’égard du patrimoine religieux, de plus en plus menacé, demandons-nous s’il y a un élément dans notre société qui possède une aussi forte valeur identitaire que l’église implantée au cœur de nos villages.

Pour le propriétaire d’une maison ancienne, l’attitude la plus sage est d’en faire un entretien régulier de toutes les composantes afin d’éviter des travaux majeurs coûteux, souvent à l’origine de la perte des matériaux d’origine. Pour ceux qui font l’achat d’une maison ancienne exigeant une remise en état, il est important de procéder à une réflexion avant l’exécution des travaux :

    1. Se renseigner sur le courant architectural dans lequel elle s’insère pour comprendre l’évolution possible du bâtiment, décider si on lui redonne son aspect original ou si on conserve les modifications ou ajouts compatibles au cours des ans. Ce choix peut se faire sur la base de la qualité et de l’état des matériaux présents (parements de murs et toitures, fenêtres, etc.) pour éviter des coûts trop élevés.
    1. Établir des priorités d’intervention : les problèmes de fondations, soit des déformations ou infiltrations d’eau, doivent être abordés en priorité, car ils ont des impacts sur les travaux à suivre. De même, des problèmes d’infiltration au niveau de la toiture doivent être réglés rapidement car ils risquent d’endommager plusieurs éléments de la maison.
    1. Réfléchir aux travaux touchant la structure, les parements, portes et fenêtres, galeries et décorations architecturales. Il faut être prudent et se renseigner à plusieurs sources, car il existe notamment un mythe très répandu dans le monde de la construction selon lequel les fenêtres traditionnelles sont inefficaces et sources d’infiltration d’air. Ces fenêtres, munies de contre-fenêtres, si elles sont en bon état, possèdent la même résistance thermique que des fenêtres neuves; elles dureront encore longtemps, même si elles datent de plus de cent ans.

À l’intérieur de la maison, les mêmes questions se posent sur les choix et priorités, compte tenu des nécessaires adaptations aux besoins actuels. Alimentation électrique, plomberie et chauffage doivent être évalués et, au besoin, modifiés ou remplacés avant tout travail de réaménagement ou de finition intérieur. La conservation d’un maximum de matériaux d’origine est toujours préférable. Si vous ne réalisez pas les transformations vous-même, le choix d’un artisan expérimenté vous garantira des travaux de qualité et diminuera les besoins de suivi serré du chantier. Des choix éclairés et des travaux réalisés avec soin vous éviteront des soucis pour de nombreuses années.

Les membres de l’APMAQ sont invités à faire appel aux services de notre groupe-conseil pour leurs projets de restauration. Il s’agit d’un groupe de membres expérimentés dans le domaine diversifié de la restauration. Prenez au moins deux photos (une pour illustrer le problème et une autre pour montrer le style de votre maison), puis envoyez-les avec votre question par courriel à : info@maisons-anciennes.qc.ca

Les citoyens intéressés par les objectifs et activités de l’APMAQ peuvent prendre contact avec le secrétariat : 450 661-6000 ou info@maisons-anciennes.qc.ca

Texte : Clément Locat, membre du Groupe-conseil et du Comité de sauvegarde de l’APMAQ